top of page

Être écolo et protégé sur internet ? C'est possible !

Aujourd'hui le principal enjeu de la planète est sa trajectoire évidente vers la destruction de son écosystème et par la même occasion son incapacité à subvenir prochainement à nos besoins. Nous avons été acteur de sa destruction, peut-être pouvons-nous être acteur de son sauvetage ?

C'est, en tout cas, l'objectif du métamoteur : Ecosia. Ecosia, au même titre que Google, est un moteur de recherche, à la différence près qu'il est écologique. Attention, ne vous méprenez pas, c'est bien un métamoteur et non un moteur de recherche à proprement parler. La différence est que le moteur de recherche utilise ses propres algorithmes et crée ses propres interfaces, le métamoteur ne fait que proposer des liens par l'intermédiaire de moteurs de recherche. Qwant, par exemple, est un moteur de recherche qui lui, se spécialise dans la sécurité de nos données.

Ecosia s'engage à utiliser ses fonds pour replanter des arbres dans les régions de la planète où le besoin est le plus important, tout en protégeant nos données.

Qui sont-ils ? Quels sont leurs objectifs ? Voici de quoi vous éclairer quant à leurs actions.

Leur groupe et leurs collaborations

Ecosia compte aujourd'hui 35 employés à plein temps et 8 à temps partiel mais l’entreprise continue de recruter. Ce projet a vu le jour en 2009 grâce à l'allemand Christian Kroll. Afin de pouvoir planter des arbres, ils sont aidés sur place par des locaux, des indigènes, pour avoir les meilleures conditions de plantation possibles et respecter le système de la zone naturelle concernée. Ecosia collabore avec des organisations telles que The Nature Conservancy et WWF, comme l'indique leur site internet ecosia.org. Pour trouver leur siège social, c'est en Allemagne, à Wittenberg, qu’il faut se rendre. Et depuis 2014, Ecosia est certifiée B corporation. Pour ceux qui ne le sauraient pas, "B corp" est un titre de certification octroyé aux entreprises éco responsables et qui, pour nous, citoyens, n'ont aucuns secrets.


Son histoire

Ecosia naît le 7 décembre 2009. Elle est la création de Christian Kroll, mais pas son premier essai. Christian Kroll a aussi essayé de créer Xabbel, Foresti et Znout, sans succès. Il regroupe tous ces essais en un seul : Ecosia. Entre 2009 et 2013, la notoriété de ce nouveau métamoteur grimpe considérablement. Il s'associe d'abord à WWF puis, en 2013, il s'associera à The Nature Conservancy. En avril 2014, ecosia est certifié B corporation. En juillet 2018, il y a eu 62,8 millions d'utilisateurs répertoriés et entre juin 2018 et juin 2019, le nombre d'utilisateurs aurait progressé de 229,06 %, d'après l'article de Clubic.

Leurs actions

Ecosia fonctionne à 100% avec de l'énergie renouvelable, tous ses bénéfices servent à planter des arbres " Nos arbres sont bénéfiques pour l'environnement, les populations et les économies locales ". Comme l'indique son site, Ecosia favorise les zones critiques de biodiversité comme le Brésil, le Burkina Faso, la Colombie, l'Espagne, l'Éthiopie, le Ghana, Haïti, l'Indonésie, le Kenya, Madagascar, le Maroc, le Nicaragua, l'Ouganda, le Pérou, le Sénégal et la Tanzanie, illustrant ainsi leur vaste implantation. Environ 20 programmes de plantations collaborent et sont soutenus par Ecosia.

Ceux-ci suivent en continue l'évolution des arbres plantés. Il ne s'agit donc pas seulement de planter des arbres, mais d’en faire profiter à tous, autant à la nature qu'à l'Homme, et Ecosia ne cesse de vouloir le montrer. Tout d'abord, c'est un moteur de recherche gratuit, il crée ses propres services, comme Ecosia Voyage. Il permet de planter en moyenne 25 arbres en faisant une réservation dans un hôtel. Les hôtels proposés sont eux-mêmes éco-responsables. Qwant fait lui aussi profiter l'homme de ses services, il a créé pour cela sa propre boîte mail, plus sécurisée que celles des grandes compagnies d'Internet. Il reste cependant axé sur la sécurité des données et non l'écologie.

Ces actions traduisent les objectifs de ces moteurs de recherche. Quels sont-ils précisément ?

Leurs objectifs

L'objectif premier d'Ecosia est la reforestation à l'échelle mondiale. Toutefois, la qualité de leur service est aussi un point non négligeable à prendre en considération. Avec le monde connecté dans lequel nous vivons, nous recherchons la sécurité. Ecosia l'a compris, c'est pour cela qu'il cite : "Notre objectif ? Un meilleur service sur internet.". Et ce service est tel que les données personnelles ne sont en aucun cas vendus, mais récoltées pour leur propre compte, afin de s'améliorer. Et qu’advient-il de ces données ? Elles sont supprimées au bout d'une semaine. Quant au tracking, il est possible de le désactiver, "Nous ne recueillons que les données indispensables à l'aide d'un système d'analyse sécurisé et chiffré, développé et hébergé en interne" précise l’entreprise.

Dans le même genre, Qwant est aussi un moteur de recherche basé uniquement sur la sécurité de vos données. Conçu et basé en France, il utilise ses propres algorithmes et possède tous les sites que présentent les grands moteurs de recherche comme Google. Il arrive cependant que Qwant ait recours à Bing pour certains sites.


Leurs chiffres

Les chiffres représentent aussi son implantation sur internet. Ecosia publie un rapport de ses finances tous les mois. En juin 2019, les revenus totaux s'élèvent à 1 491 608 €. Ces revenus servent à 80 % à planter des arbres mais le reste est utilisé pour les investissements et campagnes, les charges d'exploitation : notamment afin de fournir des salaires à ses employés mais aussi de payer les charges sociales, les dispositions fiscales, les serveurs, les domaines et les bureaux, les frais de voyage etc. Ainsi, en juin 2019, près de 2 millions d'arbres ont été plantés. Aujourd'hui la fréquence de plantation est d'un arbre toutes les 0,8 secondes. Sur le site ecosia.org, tous les chiffres depuis 2014 sont consultables.

Qwant, quant à lui, présente 2,6 milliards de requêtes en 2016. Il respecte à 100 % votre vie privée et n'a aucun traceur publicitaire.


Les avis

Qu'est-ce que le monde dit de ces moteurs de recherche ?

Clubic a publié le mercredi 28 août 2019 que Qwant visait trop haut. Bien que soutenus par, entre autre, l'Assemblée Nationale, Qwant ne serait toujours pas rentable. Son absence de traceur l'empêche de nous présenter des publicités ciblées, mais celles-ci sont indispensables à ses revenus. Mais d'après L'Obs, Qwant redoublerait aujourd'hui d'efficacité grâce à l'investissement de la Caisse des Dépôts. Un investissement de 15 millions d'euros.


Ecosia est lui soutenu par Arnaque ou fiable, site indépendant, nous affirmant que ce moteur de recherche méritait "plus de reconnaissance". Mais il diffuse plus de publicité qu'un moteur de recherche normal et passe principalement par Bing.

Ainsi, ces nouveaux rivaux des géants d'Internet sont peut être les solutions de demain et il n'appartient qu'à vous de faire le choix de les utiliser ou non. Toujours est-il qu'Ecosia profite à notre planète et Qwant à notre sécurité.


Décryptage Citoyen a pour but principal de décoder l’actualité cryptée,

pour un citoyen plus éclairé


Marine Pucheta, rédactrice chez Décryptage Citoyen

Le 10/09/2019


Sources utilisées pour la rédaction de ce billet décryptage et pour en savoir plus :




Posts récents

Voir tout
bottom of page